IMG_1278

Quiconque a été gamin dans les années 1990 a grandi au rythme d'un certain nombre de modes ou mouvements culturels, pas toujours des plus qualitatifs. Le Club Dorothée et ses sitcoms. Les pogs. Les colliers-tétines. Le Prince de Bel-Air. La liste est longue. Parmi les plus controversés de ces phénomènes, Les Crados, importés d'Amérique, jouissent d'une place de choix. Deux albums Panini ont été diffusés dans l'Hexagone, les images auto-collantes à disposer à l'intérieur étant vendues en sachets dans les bureaux de tabac. Comme pour tout album Panini, le mystère demeurait entier quant au contenu de chaque pochette. Toujours le même principe. Sauf que Les Crados ont créé un débat, lancé par un appel de la fondation Cousteau, révoltée par ces images choquantes de gamins sales, difformes, marginaux, voire violents. Il est vrai qu'avec le recul, certaines images peuvent sembler inappropriées pour un jeune public (le clochard, le travelo...), même si l'humour est toujours présent dans chaque mise en scène, ce qui n'était pas le cas de séries plus frontalement violentes comme (au hasard) les Power Rangers. Pas de quoi s'indigner, il en faut plus pour faire une génération de délinquants.

Alors que tout le monde en France semble avoir oublié Les Crados, qui connaissent un revival en Amérique du Nord, les éditions Huginn & Muninn ont la bonne idée de sortir un recueil de toutes les vignettes distribuées dans l'Hexagone à l'époque. L'ouvrage contient en outre un certain nombre de dessins inédits, des bonus comme une copie de la lettre d'indignation de l'homme au bonnet rouge ou encore une préface de Art Spiegelman (oui, l'auteur de Maus), l'un des créateurs du concept, qui ne cache pas l'influence d'illustrateurs comme Wolverton, Wood ou Davis dans l'approche adoptée. Il détaille la genèse de ce projet – qui a perduré des années aux USA – et explique comment l'équipe d'alors a réussi à insuffler « l'intimidation et la terreur – les deux [ayant] leur importance dans les cours de récréation » à une génération désireuse d'une contre-culture de qualité.

Landry NOBLET

IMG_1280

 

 

Les Crados, 232 p. Huginn & Muninn, 2012.

Un site entièrement consacré aux Crados ici.