IMG_0833The big book of breasts 3D est un livre difficile à lire dans le métro. Imaginez un format à l’italienne de plusieurs kilos, encombrant, rempli de photos de poitrines démesurées, à mater avec les bonnes vieilles lunettes 3D rouges et bleues. Je vous laisse imaginer ce que penseront les gens autour de vous. Il y a de grandes chances que personne ne vienne s’asseoir à côté… A lire chez soi, donc.

Le bouquin s'ouvre sur une longue introduction de Dian Hanson, l’auteur des textes de La petite mort, construite comme un historique croisé des photos de tétons et de l’image 3D, statique ou en mouvement. Il s’avère d’ailleurs que ces deux histoires sont liées et étaient faites pour se rencontrer : les premiers essais d’images 3D datent de 1838 ; la première photo de nichons à l’air a été réalisée en 1839 (même si les premières photos publiées datent plus des années 1880). Après ces rappels historiques, le lecteur ravi pourra enfin laisser ses yeux glisser sur des dizaines de photos de pin-ups vintage à la gorge abondante et surtout découverte. Les images, souvent drôles, parfois sensuelles, jamais vulgaires, font écho à toute une époque, celle des girlies, les premières icônes féminines des productions érotiques ou porno soft des années cinquante. On laisse défiler ces photos devant nos yeux ébahis, impressionnés par ces formes défiant les lois de la pesanteur. Tout le monde ne doit pas avoir le même centre de gravité…

Rien de très intellectuel dans tout ça, mais un chouette livre-objet sexy pour les amateurs de tétons gros comme des oeufs au plat, le tout dirigé par une auteur qui connaît bien son sujet.

 

Landry NOBLET

IMG_0834

 

The big book of breasts 3D, Dian Hanson, traduit de l'anglais (USA) par Alice Pétillot & Philippe Safavi, 220 p., photos en 3D, Taschen, 2011.