IMG_0829Avant de se dissoudre, un groupe de mercenaires russes scelle un pacte à la manière des trois mousquetaires, « un pour tous, tous pour un ». A la mort de leur chef, quel que soit le moment, ils s’entretueront. Si l’un meurt, tous meurent. Hors le colonel Ivanov vient de se tirer une rafale de AK47 dans le fond du gosier. Le groupe s’étant éparpillé, débute une course-poursuite rythmée, l’occasion de déterrer les vieilles rancœurs mais aussi de raviver certaines flammes passionnées…

Bang ! est un vrai récit d’action, assumé et revendiqué, un western spaghetti où les truands russes remplacent les cowboys américains, qui fleure bon la bonne BD virile des années quatre-vingt. Cette course-poursuite teintée de vengeance est menée tambour battant, tendue comme une ficelle de string. Les scènes se succèdent comme autant de nouvelles et la trame de fond se dévoile au fur et à mesure que l’intrigue se déroule. On se laisse embarquer dès l’explosive scène d’introduction, le premier « bang ! ». On s’attache vite aux personnages, rapidement identifiables et incarnés, et on comprend ainsi les tenants et les aboutissants de leurs relations passées qui refont surface, à l’image de l’histoire d’amour passionnelle mais impossible entre deux d’entre eux. Mention spéciale au personnage de Katinka, sans doute la plus allumée du lot dont l’évocation du passé donne envie de mieux connaître cette Tank Girl de la toundra*.

Les planches de Loïc Godart, qui sait se faire élégant et raffiné quand il assure une adaptation de Dostoïevski, apportent une vraie dimension à l’ambiance de cette histoire, avec des couleurs tramées et volontairement ternes et un trait épais, sale et jeté, où les défauts sont laissés pour devenir une marque de fabrique et donner de l’identité à l’ensemble. Un homme à plusieurs casquettes mais qui les porte toutes bien !

Les amateurs d’action, d’explosions, de gun-fights et autres tueries se retrouveront sûrement dans cette histoire pétaradante sans symbolique cachée, réalisée par des mecs débordant de second degré, en témoigne le livret central, qui prennent leur travail à coeur.

 

*Ce qui devrait être réalisé dans le deuxième volume à paraître au second trimestre 2012.

 

Landry NOBLET

IMG_0831

 

Bang ! t.1 - A l'amour, à la mort..., Jean-Christophe Deveney (scénario) & Loïc Godart (scénario, dessin & couleurs), 64 p., Akileos, 2010.